CalendrierFAQRechercherAccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Aleksandar Dragomir [terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Aleksandar Dragomir [terminée]   Jeu 19 Aoû - 14:50

Bienvenue!
  • Tu as 7 jours pour faire ta présentation à partir de ta date d'inscription.
  • L'avatar doit être de 200* x 400* pas plus pas moins
  • Tu ne peux poster que dans ta présentation, le flood et les demandes graphique.
  • Il est obligatoire de garder les codes, les couleurs et le format de la page de présentation
  • Si tu as une question vient sur la CB ou communique par MP avec un administrateur

L'équipe de HSOD



||FICHE DE PRESENTATION||

  • [x] Nom: Dragomir

  • [x] Prénom: Aleksandar

  • [x] Surnom: Alek pour les intimes et "gueule d'ange" pour certaines autres personnes. Seuls les plus hauts gradés me nomme ainsi ou mes ennemis qui ne me connaissent pas.

  • [x] Age: Né le 9 janvier d'après ce que je me souviens. 21 ans au total.

  • [x] Langues parlées Le bulgare est ma langue natale, je la parle sans la moindre difficulté. Le japonais, obligation au vue de mon lieu de résidence actuel. J'ai encore quelques difficultés avec cette langue complètement différente de la mienne. Je parle couramment l'anglais et le français. La dernière langue en date est l'italien. Je me débrouille juste assez pour survivre et me faire comprendre.

  • [x] Orientation Sexuelle: Mes supérieurs n'ont jamais réussi à savoir. A cette question dans mon dossier, il y a un vide. Personne ne m'a jamais vu m'afficher avec quelqu'un. Je garde un secret absolu sur mes relations intimes. C'est au moins un point faible en moins à exploiter. S'il faut vraiment cocher une case entre "préfère les filles" ou " préfère les garçons" j'en rajouterais une pour dire qu'un trou est un trou. D'accord, c'est ignoble de dire ça, mais ça veut dire ce que ça veut dire. Je m'en fiche. Homme femme, enfant, lapin... Je m'égare et dis n'importe quoi, désolé. Je suis bisexuel. Je crois.

  • [x] Hobbies/ Activités Sportives: Comme mon boulot ne me permet pas beaucoup, j’adore paresser. Glander en somme. Seulement une fois que je suis parti, pour une activité ou une autre, je me donne à fond, je me dépense car ça aussi j’aime le faire: me dépenser et prendre soin de mon corps. Je pratique le taekwendo depuis mon plus jeune âge et j’ai été durant tout un temps champion junior. Je me suis mis, il y a quatre ans, à "la savate" un sport s'apparentant à la boxe pieds-poings. J’aime apprendre et lire, contrairement aux idées reçues, ce n'est pas parce que je suis militaire que je suis con... J’adore apprendre..

  • [x] Origine: Je suis d'origine Bulgare. Un pur souche.

  • [x] Métier: Je bosse en tant que militaire. Je viens de passer en grade supérieur: Sous-lieutenant. Je ne désire pas aller plus loin. J'aime simplement guider mon unité vers la victoire et me battre.



  • [x] Caractéristique physique:

    Bon... vu que le narcissisme n'est manifestement pas apprécié des grandes foules - et comme j'aime autant conserver mon précieux paquet - je vais laisser un de mes collègues parler pour moi. Ça sera beaucoup plus simple.

    * Passe la parole audit collègue.*

    Mouai, il passe le relai pour les choses qu’il a pas envie de faire… Merci Drag’ ! Bon. Aleksandar mérite bien son surnom de gueule d’ange. Il a un visage qui ressemble à l’idée dont on se fait de la pureté et de l’innocence encore présentes dans ce monde. Si je dis ça devant lui, il m’éclatera la tronche. Il déteste qu’on lui dise qu’il à un visage… doux. Parce que ce n’est pas entièrement le cas. Ça serait si facile s’il n’y avait pas de « mais, » seulement il y a toujours un « mais. » Ici, le visage de mon supérieur est constamment froid, avec une petite mine hautaine et sûre de lui. Du moins c’est l’expression faciale qu’il aborde devant des gens qui osent ne pas le prendre au sérieux. Avec ses supérieurs c’est une mine sérieuse, impassible qu’il aborde. En mission c’est la concentration qui déforme ses traits, le rendant… tellement séduisant. Quoi qu’il en soit, se serait mensonge que de dire, que de penser, avoir vu le vrai Dragomir. Toutes ses facettes sont créées pour perdre autrui.

    Ses cheveux sont coupés de manière irrégulière, de sorte qu’on puisse être en droit de se demander s’il a déjà été chez un coiffeur. Surtout qu’il aborde constamment une coiffure pour le moins désordonnée, lui donnant sans le moindre doute, une allure de rebelle et de sauvage. Ses yeux sont plus vers que la plus pures de émeraudes, un vert d’une rare intensité qui perdrait un imprudent. Combien de personnes a-t-il déjà charmées avec ses prunelles ? Sans doute beaucoup trop. Ses lèvres… *regarde Alek qui se cure les ongles* sont fines et attirantes. Ses sourires, ses vrais sourires, sont magnifiques. Je suis certain que nombres de femmes et d’hommes désirent les lui ravir.

    Une nuque toujours aussi fine, où il y a quelques cicatrices… Une peau pâle à souhait, un corps svelte, musclé sans outrage… En fait, on ne devinerait pas sa force dans ses gestes. Il peut être d’une étonnante douceur comme vous briser les os d’un coup de poing. Ça, c’est l’entraînement.

    Il s’habille toujours de noir ou varie parfois, mais toujours avec des couleurs sombres. Chemise ouverte négligemment, dévoilant la naissance de sa peau, un jean usé jusqu’à la corde, d’un noir délavé et des baskets ayant déjà vu des jours meilleurs. Pourtant il a de l’argent pour se procurer d’autres habits… mais non, à croire qu’il porte à ses chiffons, une quelconque affection.

    *Regarde Alek qui se lève. Ce dernier reprend la parole, légèrement ennuyé.*

    Reprenons. Je mesure dans les 1m80. Un peu plus un peu moins, pas de différences. Comme dit j’ai les muscles finement dessinés mais mes vêtements trop amples empêchent les personnes de deviner ma véritable carrure. Je porte des mitaines noires ressemblant presque à des gants. Je porte également deux bagues, une en or et l’autre en argent, finement ouvragée, simplement belles et simples. Au majeur la bague de mariage de mon père et à l’index, celle de ma mère. Sur mon autre main, enfin mon poignet, pend un bracelet à deux branches, également en argent.

    Je me suis percé l’oreille droite et un anneau y trouve sa place à présent… Mon corps est également marqué par quelques tatouages dont un à la base de ma nuque, dans mon dos, caché par mes cheveux. Une sorte de signe cabalistique. Un autre caché également, dans la peau tendre, derrière mon oreille. J’en ai un autre, mais pour ça, il faudrait me déshabiller pour le voir ! Pour le reste… J’ai la peau constellée de cicatrices. Pas à en devenir effrayant, heureusement.

    Mes hommes et plusieurs de mes supérieurs s’accorde à dire que j’ai un charisme étrange qui force le respect. Mes conquêtes mes disent toutes que j’ai un charme indéniable. Mon surnom doit venir de là…

    Saloprie.


  • [x] Caractéristique psychologique:

    Je ne vais pas m’éterniser ici pour vous dire comment je suis… Ce serait trop compliqué. Donc faisons dans la concision. Tout d’abord je ne suis pas arrivé là où je suis en étant un couillon fini. Je suis intelligent et ce que je sais, je sais l’appliquer dans diverses situations. Donc intelligent et malin. Je vois le monde, ce qui m’entoure avec justesse, j’analyse chaque situation avec une précision effrayante, même quand ma vie est en danger immédiat, même quand il ne me reste que trois seconde pour faire un choix. Je réagis toujours. La guerre, les combats on forgé cette partie de moi.

    Je suis toujours calme ou presque. Je me force au calme en fait. Mes colères sont mémorables, mieux vaut éviter. Dédaigneux, je vous considérerais souvent comme une sous sorte de crotte puante. La vérité c’est que pour se faire respecter, à mon âge dans un poste tel que celui que j’occupe, il ne faut pas se laisser marcher sur les pieds, il faut être certain de soi-même jusqu’à en devenir désagréable. On penserait que je ne suis qu’un odieux personnage dépourvu d’humour, d’humanité ou de chaleur, narcissique au possible, mais il n’en n’est rien. En fait c’est plus simple que ça : La vie me blase. Pas entièrement bien entendu, mais je n’attends plus grand-chose d’elle. Vous pourrez m’insulter et me lancer des piques que je vous regarderais avec placidité avant de continuer mon chemin comme si de rien n’était. Mais ne vous fiez pas non plus à cette habitude, je peux parfois sortir de mes gonds et vous sauter dessus pour vous ruer de coups.

    Je suis donc calme et réfléchi, dangereux également, aimant regarder les étoiles et les nuages. Solitaire dans l’âme, je n’ai plus le moindre désire de me lier avec quelqu’un. Se lier, ça veut dire prendre le risque de s’attacher et de perdre un jour cette personne. Compte tenu des récents événements, c’est chose impensable.

    Rha, je déteste faire ça ! Je suis tellement plus compliqué qu’on le pense… Je suis lunatique et chaque situation amène un nouveau comportement, une nouvelle adaptation. Car je suis né avec ce don : m’adapter de manière outrageante à ce qui m’entoure.

    Dernière chose à savoir : j’aime le respect. Ne pensez pas pouvoir me soumettre, je suis un esprit libre. Je fais et j’agis comme je l’entends, même si pour cela je dois transgresser des ordres d’en haut. Je suis combatif et me donne toujours à fond dans ce que j’entreprends, pourvu que je sois motivé. J’aime me battre et prendre soin de moi. J’aime également me mettre dans des situations compromettantes. Moi et moi seul, pas question de mettre en danger les vies qui sont sous ma responsabilité. Si l’un de mes hommes me désobéit et met en péril le bon fonctionnement d’une mission ou de mon unité, il aura affaire à moi. Je préfèrerais le tuer plutôt qu’il continue son méfait. Je peux tuer avec tellement de sang froid ! Je dois avoir une tendance au sadisme et au masochisme…

  • [x] Histoire:

    Je suis le fils héritier d’une riche entreprise dont les ramifications s’étendent dans plusieurs pays différents. Mon père était lui-même le fils du précédent directeur de cette entreprise, mais il a fait tout fructifier de ses propres mains. Sa richesse colossale, il ne la doit qu’à lui-même. C’est ce qu’il ne cessait de me répéter. Homme froid, perfectionniste et imbu de sa propre personne, il dirigeait chacun de ses hommes, chacun de ses employés, d’une main de fer. La famille ne faisait pas exception. Que cela soit ma douce mère ou moi-même, cela ne faisait pas de différence. Quoi qu’il était bien plus dur avec ma pauvre personne qu’avec n’importe qui d’autre. La preuve :

    Il était en pleine discussion avec un type quelconque sur une affaire toute aussi quelconque. Moi j’étais censé écouter la conversation qui se tenait en français pour la retranscrire dans ma langue maternelle. « Rien de mieux que la pratique, Fils ! » C’est ça. Dis plutôt que t’es trop débile que pour tout comprendre. J’aurais bien voulu le lui dire en face mais la perceptive de la punition m’empêchais de mettre ce désire à exécution. Avec un soupire profond qui me valu un regard noir, je fis ce qu’on attendait de moi. Après un temps particulièrement long, le type prit congé et je pus enfin demander ce que je voulais.

    Moi qui lui demandais seulement de m'acheter une nouvelle voiture téléguidée, je me retrouvais une nouvelle fois avec l'inventaire de l'arbre généalogique de ma famille... autant m'achever tout de suite, cher papa. Lilas, Mimosas, Gertrude et Alphred n’avaient plus de secret pour moi. Je me demande vaguement comment une vie peut-être aussi ennuyeuse.

    A quatorze ans, ma vie se limitait au manoir familial et plus particulièrement, ma chambre. Une chambre que je déteste. Ce n’est pas moi qui l’aie choisie, ni même qui l’aie décorée. Les meubles sont massifs, décorés finement, les murs sont peins avec une sorte d’orange-beige qui à force d’être éclairé par le soleil, me donne mal de tête. J’ai déjà parlé de la décoration ? Oui je crois. En fait, il n’y a pas de décoration. Ça risquerait de me déconcentrer, dixit mon cher petit papa. Assi sur la chaise, devant mon bureau, penché sur mon devoir passionnant, je relisais pour la centième fois ce que je connaissais déjà. Une heure plus tard, mon père était de retour, avec une personne que je connaissais bien. Il la fit entrer et me jeta un coup d’œil significatif. Retenant un nouveau soupir, je descendis de ma chaise saluai pour la cinquième fois de la journée mon paternel. C’était d’un ennui ! Impassible, j’attendis qu’il termine de discuter avec l’autre homme et lorsqu’il quitta la pièce, je restai immobile encore quelques minutes dans le silence. On n’est jamais assez prudent ! Quand je fus certain que Père ne reviendrait pas, je sautai au cou de Danaïl.

    - Tu m’as manqué ! murmurais-je.
    - Je suis pourtant venu il y a deux jours, monsieur.

    Danaïl est mon précepteur. Avec un père comme le mien pas question que j’ai une éducation laissant à désirer. J’ai plusieurs professeurs mais Dan est sans doute celui qui vient le plus souvent. Il est chargé de m’apprendre les langues, la musique, l’histoire, et l’astrologie/astronomie. Pour dire la vérité, nous ne faisons jamais grand-chose, on travaille certes, mais on discute surtout beaucoup. Dana est le seul que je puisse vraiment considérer comme un ami.

    - Regarde Dana ! fis-je en anglais en lui montrant un dessin.
    - Très réussi. C’est votre travail pour Luwreti ?
    - Non. Me casserais pas le cul pour ce vieux débris. Non, ce dessin, il est pour toi.

    Bha, il me regarde bizarrement maintenant. Il sourit un peu, puis de plus en plus avant d’éclater de rire.

    - Pauvre homme ! Lui qui est certain de ne rien tirer de vousi ! Cessez de le faire ainsi marcher !
    - Et toi cesse de me vouvoyer. On se connait depuis trop longtemps. Je bougonne.

    Il passa sa main dans mes cheveux, les ébouriffant. Il murmura quelque chose comme : mais vous êtes mon maître, avant de sourire. Puis nous commençâmes à travailler. Dans deux mois, j’aurais quinze ans.

    ***

    C’est mon anniversaire aujourd’hui. C’est censé être un jour heureux. Pourtant je ne le suis pas du tout. Je ne comprends même pas comment on peut être aussi triste. Comment un cœur qui ne connait rien à la vie peut-il aussi ardemment désirer mourir ? Hier, Danaïl était venu me donner cours. Il m’a offert un bracelet d’or blanc en affirmant que rien n’était trop beau ou trop cher pour moi. Qu’il voulait juste me voir sourire, rire. Il savait que je n’étais vraiment heureux qu’en sa présence, et malgré les dix années qui nous séparait… nous étions amis.

    Pourquoi mon père l’a-t-il renvoyé à la fin du cours ? Il ne peut pas avoir entendu ma… enfin ! Je l’avais murmuré au creux de l’oreille de Dana, Père ne peut pas l’avoir entendu ! Il ne peut pas savoir que j’aimais Danaïl… C’est impossible.

    N’empêche qu’aujourd’hui je suis seul, enfermé une fois de plus dans cette pièce que je déteste tant, avec une montagne de choses que je suis censé apprendre. Qu’est-ce que je pouvais bien en avoir à faire de la physique quantique ? Des Asymptotes et autres machins particulièrement chiant ? Je veux juste le voir… Jouer au piano le morceau que j’ai composé pour lui… Je veux juste ne plus avoir mal de tête et cesser de pleurer. Je voudrais pouvoir dire à mon père combien il est bête, combien je le hais et surtout, que ces rêves de me voir reprendre la société ou un quelconque autre métier comme médecin avocat ou astronaute, me laisse particulièrement indifférent. Je voudrais lui cracher à la face que je ne suis pas le fils parfait qu’il aimerait avoir. Première imperfection : la première personne que j’ai aimée était un homme.

    On toque à la porte, je ne réponds pas. Ma mère entra et me fit un sourire désolé en me voyant. Elle me prit dans ses bras et essaya de calmer ma douleur. Ma mère à toujours été une femme très douce, mais elle ne s’opposait jamais à son mari. Elle l’aimait trop pour ça.

    ***

    Seize ans. Un an jour pour jour après l’événement. J’ai repris du poil de la bête, je me suis remplumé, me suis renforcé autant mentalement que physiquement. J’ai cessé de déprimer, de désirer si ardemment la mort. Je suis décidé à me venger, à prendre ma propre voie. C’est ce que Dana aurait voulu. Peut-être aurait*il désapprouver mon choix, c’est même certain, mais j’avais décidé de partir, de faire ma vie. J’avais même reçu une aide inespérée. Mes parents étaient assis devant moi, attendant que je parle puisque je leur avais expressément demandé de s’installer devant moi. Je ne reçois pas de cadeau, comme depuis de nombreuses années. Sur la table devant nous, plusieurs tas de papiers, des liasses et des liasses. Tout ce que mon père m’avait demandé depuis les derniers moi. Des calculs, des réflexions, des lectures, contre-rendu et traduction. Je souris à ma mère qui me fait un petit geste d’encouragement.

    - J’ai quelque chose pour vous.

    Impossible de savoir à qui je m’adressais. A mon père ? A ma mère ? Ou bien les deux ? Difficile de savoir puisque j’étais obligé de vouvoyer mes géniteurs depuis que j’avais le don de la parole. Je me levai, demandai d’attendre quelques minutes et ne songeant même pas à être en colère sous le regard accusateur de mon paternel. –je lui faisais perdre du temps, et le temps, c’est de l’argent. – Dix minutes plus tard, j’étais à nouveau en bas, changé. J’avais troqué mes habits classieux pour la tenue de soldat réglementaire. Je ne possédais qu’un unique sac avec mes effets personnels.

    - Je me destine à une carrière de militaire Père. Un jour peut-être recevras-tu un coup de fil t’annonçant la mort de ton fils unique… J’espère que ce jour là, tu souffriras autant que tu m’as fait souffrir. Maman… Merci. Pour tout.

    Je l’embrassai et quittai la demeure familiale avant que mon paternel ne puisse vraiment comprendre ce qui se passait.



|| VOUS, LE JOUEUR ||

  • [x] Votre age IRL 18 ans
  • [x] Quel est le nom du personnage de votre avatar: qu'est-ce que j'en sais? Oo
  • [x] Comment avez vous connu le forum? Par Dante
  • [x] Première impression? Très différent de où je vais en général. Ça me change.
  • [x] Des suggestions pour l'améliorer? Peut-être commencer par ranger les fiches... Après ça corriger les fautes d'ortho... (quoi que je suis certain d'en avoir beaucoup dans ma fiche...) mais bon, y'a d'autres choses, mais comme il est encore en construction, on sait pardonner!
  • [x] Avez vous lu le règlement? Code accepté par Dame Laura. !



Dernière édition par Aleksandar Dragomir le Dim 22 Aoû - 21:23, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Admin [ Dadame en Rose ]
Fondatrice


Messages : 186
Date d'inscription : 10/08/2010
Age : 24
Localisation : Dans les bras de celle qu'on nomme la mort.

Feuille de personnage
Âge virtuel:
Style de Survie: En Groupe

MessageSujet: Re: Aleksandar Dragomir [terminée]   Ven 20 Aoû - 1:05

j'attends ton histoire avec impatience :3
Merci beaucoup de venir donner un coup de main et n'hésite surtout pas à être sadique avec tes hommes ! =)

( je serais bien curieuse de avoir de quel tatouage tu parles quand tu dis qu'il faut le deshabiller pour le voir hum.... Bref ! xD )

• ~ • ~ • ~ • ~ • ~ • ~ • ~ • ~ • ~ • ~ •~ • ~ • ~ • ~ •
Spoiler:
 



Laura'sTheme.
I gotta fight today.
To live another day...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://highschoolofthedead.meilleurforum.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Aleksandar Dragomir [terminée]   Ven 20 Aoû - 15:48

Voilà belle demoiselle, l'histoire est terminée. enfin y'a un "trou" mais vu la taille de l'histoire présentement, j'arrête là xD ça laisse une touche de mystère! *SBAF*
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Aleksandar Dragomir [terminée]   Ven 20 Aoû - 17:49

Hellcome Alek !

Hmm, je suis désolé mais je vais devoir te demander quelques modifications dans ta fiche, même si celle-ci est vraiment bien écrite.

Ton personnage est beau, attirant, intelligent, riche, a de grande connaissance, à pratiquer des arts martiaux en plus de la formation militaire, et vue qu'il est militaire il sait aussi se servir d'une arme. Ton personnage est malheureusement trop parfait et je suis du genre à ne pas validé ce genre de personnage. Désolé, mais tu vas devoir revoir tout ça.

Ton personnage est commandant hors je préfèrerai qu'un membre n'est pas un grade plus élevé que celui de Lieutenant voir capitaine s'il est méritant, ce qui est ton cas. Le fait d'avoir un rang d'officier élevé lui donne trop de poids au niveau de ses responsabilité et des ordres qu'il peut donner hors la ville de Tokunosu ne possède pas une base si grande que ça et les quelques officiers supérieur y opérant seront gérer par le Staff.
Ce n'est pas ta faute car ce détail n'apparaît pas dans le règlement, mais apparaîtra dans la section décrivant les différents groupes. Désolé pour ce dérangement, comme tu le sais le forum est encore en construction.


Pour le reste tout me va, les fautes sont quasi-inexistante comparé à la grandeur du texte, le texte lui est fluide et bien écrit. non, à part ce que j'ai précisé au-dessus, il n'y a pas de soucis.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Aleksandar Dragomir [terminée]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Aleksandar Dragomir [terminée]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)
» Azur, adorable petite boule de poils bleue. (Terminé. )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La Zone HRP :: Le Mémorial :: Les fiches présentations-
Sauter vers: