CalendrierFAQRechercherAccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Rues, amis ou ennemies ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Desperados silver

avatar

Messages : 39
Date d'inscription : 30/03/2012
Age : 22
Localisation : A la recherche de cette dame qui travaille sans relâche: la mort

Feuille de personnage
Âge virtuel: 22 ans
Style de Survie: En Solitaire

MessageSujet: Rues, amis ou ennemies ?   Lun 11 Juin - 21:33

J'étais dans ma cellule, tout seul, avec 5 gardes qui se relaient toutes les 2 heures, bizarre pour un soldat normal, pas pour moi, je suis un soldat des Black Ops, un soldat d'élite qui est entraîné pour tué et être sans pitié, j'ai fait des missions qui ne seront jamais divulgué au public car normalement, je n'existe plus, normalement, j'aurais du disparaître il y a 18 ans, dans un massacre mais je suis toujours là, je les entendais parler de moi avec crainte, même enchaîné je suis très dangereux mais je ne voulais plus m'enfuir, j'ai accompli en grande partie ce que je voulais faire, tuez tous ceux qui ont détruit ma vie, il m'en resté deux mais j'ai fait une erreur, tué quatre de mes supérieurs sur la base où j'étais, me voilà pris au piège, redouté de tous. C'est le matin du jour de mon procès, je les vois arriver avec crainte mais je me laisse faire, j'entre dans la salle et des soldats qui me mettent en joue, je m'assied et deux gardes à mes côtés et le procès commence, le procureur me décrit et énonce les faits, devant les émois de la foule qui commence à parler de moi mais moi je me replongeais dans mon passé, ce que j'ai fait pour en arriver là, ma chute dans la colère et la haine, j'ai commencé à tuée des personnes mais par n'importe lesquels, ceux qui m'ont détruit et par ailleurs ceux qui m'empêcher de réussir mes missions, le juge disait mes faits d’accusation mais j'ai rajouté les meurtres de ceux que j'ai tué lors de mes permissions, me voilà condamné à la peine capital mais je sens que le destin veut encore joué avec moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Etienne Orak

avatar

Messages : 77
Date d'inscription : 10/08/2010
Age : 27

Feuille de personnage
Âge virtuel: 25 ans
Style de Survie: En Groupe

MessageSujet: Re: Rues, amis ou ennemies ?   Sam 16 Juin - 18:51

*Honnêtement, qu'est-ce que je fous ici? Pourquoi est-ce que ces foutus militaires veulent absolument que je sois présent à ce procès? Au moins ils ont compris que je refusais d'effectuer le moindre témoignage à la barre pour ce procès. Ils n'ont pas l'air d'en avoir besoin cependant. Si assister au procès est la récompense qu'ils m'offrent pour les avoir aidés à coffrer ce dangereux personnage jugé en ce moment, c'est en partie grâce à moi...Ils ne devaient tout de même pas avoir l'esprit tranquille pour avoir demandé l'aide d'un privé...Qui plus est un privé qui a à son actif plus d'enquêtes sur des couples adultères que sur des affaires de meurtres, de pillage industriel ou quoi que ce soit d'un peu plus croustillant...Cependant je m'en suis bien tiré dans cette affaire, et comble du bonheur, les flics n'ont pas trop fourré le nez dans mes affaires...Tant que je touche ma paye pour celle-ci, c'est déjà ça.*

C'est ce que pensais ce jeune homme assis dans les premiers rangs des bancs du tribunal...Etienne Orak, jeune détective privé récemment arrivé à Tokonosu. Jamais il n'aurait pensé que des militaires puissent l'avoir contacté pour essayer de coincer un homme dangereux. Mission dangereuse, mais la somme que ces hommes lui ont mise sur la table valait peut-être de courir des risques.

Il jette alors un regard sur sa montre, attendant avec une certaine nervosité que ce procès prenne fin et qu'on lui verse enfin la somme convenue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://magicuniversity.forumsactifs.com/
Miku Kamui

avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 01/06/2012
Age : 23
Localisation : Plus prés que tu ne le crois

Feuille de personnage
Âge virtuel: 21
Style de Survie: En Manipulateur

MessageSujet: Re: Rues, amis ou ennemies ?   Jeu 28 Juin - 21:23

Quesque je fous là ?, sérieux, bon, c'était un criminel dangereux, c'était intéréssant ce qu'il avait fait, mais bon,à part ça...

Elle savait qu'elle n'aurait pas du accepter ce boulot de journaliste, enfin, elle a accepter par manque d'argent, niveau fric c'était pas encore ça...

Pourquoi j'ai accepté ? C'est terriblement ennuyeux, je n'écoute même plus et j'ai tellement sommeil, ces discours m'assourdissent, qu'ils le coffrent que je mette ma conclusion...

Et bien non, le procès continuait. Un homme pas loin d'elle avait l'air assez agacé, il était au premier rang, juste devant elle, assez bel homme, plutôt son genre...

Miku était habillée tout en blanc, des gants blancs, un pantalon blanc un debarder blanc faisant ressortir sa poitrine et un petit chemisier, blanc également
Et le procès suivait son cours....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Desperados silver

avatar

Messages : 39
Date d'inscription : 30/03/2012
Age : 22
Localisation : A la recherche de cette dame qui travaille sans relâche: la mort

Feuille de personnage
Âge virtuel: 22 ans
Style de Survie: En Solitaire

MessageSujet: Rues, amis ou ennemies ?   Ven 29 Juin - 21:00

J'ignore combien de temps à durer ce procès, mais lorsque que le juge avait fini, le greffier s'est levé, s'est avancé et a cracher une mare de sang devant le bureau du juge avant de s'écrouler, j'avais d'abords songé au virus ébola mais c'était beaucoup trop foudroyant sur ce coup, j'avais vite remarqué que le greffier était mort, mais il s'est relevé et j'ai fait grincer ma chaise, il a foncé sur moi, j'ai pris ma chaise et je l'ai frappé à la tête avec mais il vivait encore, je lui ai enfoncé un bout de bois dans le crâne et il n'a plus bouger, les gardes au alentours sont sorti il y a 20 minutes mais il ne sont pas encore revenus, j'ai profité du la stupeur des gardes a mon avantage, j'ai frappé avec mon coude le nez du garde de gauche, l'artère lui ai rentré dans le cerveau, l'autre, avec le tranchant de ma main, je lui ai frappé la pomme d'Adam, il est mort su le coup, j'ai pris les armes et les matraques et je suis sorti, tout le monde dans la salle était apeuré car il ne pensait pas que cela arriverait, lorsque que je suis sorti, je me sentais enfin chez moi, un monde détruit mais sans ces choses qui bougait et qu'on appelai zombies, j'esquivais leurs coups mais ils sont en nombre et je serais trop vite débordé mais je viens d'avoir le challenge de ma vie, affronté une armé de mort, le monde qui existe n'est plus, bienvenue dans votre pire cauchemar mais la providence pour moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rues, amis ou ennemies ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rues, amis ou ennemies ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Defi pour futurs maires: les marches publics dans les rues
» les vrais amis
» La realite des enfants des rues, article du Sun-Sentinel
» Adieux aux amis du vieux Tom
» Un truc pour nos amis les chats.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La catastrophe :: Les Rues-
Sauter vers: