CalendrierFAQRechercherAccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La nuit de la vérité [Nuit - 1]

Aller en bas 
AuteurMessage
Itamune Hiromasa

avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 22/03/2012
Age : 26

Feuille de personnage
Âge virtuel: 23
Style de Survie:

MessageSujet: La nuit de la vérité [Nuit - 1]   Sam 7 Avr - 0:14

La nuit étant tombée depuis un moment, ils distinguèrent à peine les grillages surmontés de barbelés qui formaient la première enceinte de la base militaire. A vrai dire ce fut le poste de contrôle barrant la route qui leur indiqua qu'ils étaient arrivés à destination. La barrière de ce dernier n'était ni relevée, ni en place : il n'en restait qu'un tronçon encore attaché à son support, les autres morceaux étaient dispersés un peu plus loin sur la route, comme si un véhicule l'avait défoncée. Ils enjambèrent ces débris, se dirigeant vers la sombre silhouette des installation militaires. Cette dernière était mouchetée de points lumineux, il y avait donc encore de l'activité là-bas.

Ils allaient enfin pouvoir comprendre ce qui se passait. C'est avec cette pensée à l'esprit qu'ils forcèrent leur marche en dépit de la fatigue et la lassitude qui les avait gagnés tout au long de leur périple. A quelques centaines de mètres de l'enceinte intérieure de la base, néanmoins, la carcasse d'un véhicule attira leur attention. La voiture, un modèle familial, s'était visiblement encastrée dans une borne métallique qui se trouvait sur le bord de la route. Le conducteur avait du faire un écart ou perdre momentanément le contrôle de son véhicule, ce qui expliquait cet accident. Itamune contourna l'objet, intriguée, et découvrit avec horreur la véritable raison de son état.

L'avant de la voiture était criblé d'impacts de balle, il ne restait plus rien du pare-brise qui avait dû voler en éclat. Des occupants il ne restait que des cadavres déchiquetés par les tirs qui avaient pris pour cible leur véhicule. Elle dénombra un homme, une femme, et deux enfants. Les balles avaient éparpillés dans l'habitacle aussi bien le sang de ses passagers que la mousse de rembourrage des sièges. Elle posa ses mains sur le rebord du capot, pour s'y tenir quelques instants, le temps que son esprit fasse les déductions qui s'imposaient...
Son regard se porta sur la base militaire, qui prenait dans l'obscurité un aspect bien plus menaçant.


"Ils... Ils ont tirés sur ces civils. Ce n'est pas un accident."


Elle n'eut pas le temps de prononcer un mot de plus. Un projecteur fut braqué sur eux, les enveloppant dans un large halo de lumière blanche. Ils furent aveuglés pendant quelques secondes, déroutés. La lumière venait d'un des miradors de la base militaire. L'écho d'une série de détonations leur parvient, avant que les balles ne se mettent à siffler autours d'eux.

Ils réagirent promptement, se précipitant à l'arrière du véhicule, s'en servant comme d'un couvert improvisé. Les projectiles se logeaient dans la masse métallique avec des tintements discordants, ou bien labouraient l’asphalte, constellant la route d'impacts. Au vu de la précision et la cadence, c'était une mitrailleuse fixée sur un support qui les prenait pour cible. Ils ne pouvaient rien faire sous un tel déluge de feu, ni répliquer, ni fuir. Et si une de ces balles venait à atteindre le réservoir d'essence de la voiture... Il y aurait des fortes chances que leurs vies s'achèvent dans une grande explosion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hidasaku Katsu

avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 22/03/2012
Age : 23
Localisation : Evian-Les-Bains

Feuille de personnage
Âge virtuel: 25
Style de Survie:

MessageSujet: Re: La nuit de la vérité [Nuit - 1]   Mer 11 Avr - 2:09

Le métal hurlait, les balles sifflaient et l’asphalte crachait des nuages poudreux... Un véritable déluge d’acier était en train de tomber avec acharnement sur la carcasse déjà déchiquetée de la voiture, un cataclysme que seule une mitrailleuse lourde pouvait provoquer.
Hidasaku n’arrivait pas à croire que leur dernier espoir de survie était en train de tirer sur eux, c’était la promesse d’une sécurité absolue qui s’envolait avec les morceaux métalliques de leur abri de fortune. Ils n’avaient plus le choix, il fallait fuir ; visiblement, le gouvernement avait décidé de tuer tous ceux qui s’approcheraient de trop près de la base militaire, jugeant sûrement que quiconque hors de celle-ci avait des chances d’être contaminé, c’était une solution radicale… La situation devait en fait être bien pire que tout ce qu’ils avaient pu imaginer.

Les tirs cessèrent… Les militaires ne devaient plus rien y voir, un large nuage de fumée avait enveloppé les restes de la voiture, c’était la seule et unique chance qu’ils auraient. Hidasaku empoigna son fusil type-89, jetant un bref regard par-dessus la carcasse du véhicule, il repéra le projecteur et fit feu. Une balle, deux balles, trois balles toujours rien. Il entendit le mécanisme cauchemardesque de la mitrailleuse lourde se mettre en marche alors qu’il ajustait son arme, il n’avait plus le droit à l’erreur… La dernière balle fut celle-ci qui fit exploser le projecteur dans un ultime éclair lumineux. Hidasaku n’eut pas le temps de se réjouir de son succès, les tirs fusèrent à nouveau sur eux, mais maintenant, ils allaient pouvoir fuir. Les ténèbres qu’ils craignaient temps il y a de ça quelques heures devenaient maintenant leurs alliés, là, ils pourraient s’envelopper dans le voile protecteur de la nuit et se cacher dans les ombres.

Il attrapa le bras de sa compagne, le serrant fermement.


‘’Il va falloir courir ! Prête ?’’

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Itamune Hiromasa

avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 22/03/2012
Age : 26

Feuille de personnage
Âge virtuel: 23
Style de Survie:

MessageSujet: Re: La nuit de la vérité [Nuit - 1]   Jeu 12 Avr - 0:42

‘’Il va falloir courir ! Prête ?’’

Alors que tout semblait perdu une mince chance de s'en sortir venait de leur être offerte, il fallait la saisir, ou bien périr.

"Prête !"

Elle se ramassa sur elle-même avant de s'élancer dans la plaine qui jouxtait la route. Elle courrait en diagonale afin de s'éloigner de la base et de la voiture accidentée, deux sources de problèmes. Les tirs derrière eux cessèrent, les soldats avaient dû se rendre compte que sans lumière ils n'avaient aucune chance de savoir si ils avaient touché quelque chose ou non. Et ils devaient avoir mieux à faire de leur munitions que de les gâcher aussi stupidement. Ils ne s'arrêtèrent pas de courir pour autant. L'herbe haute fouettant leur mollets, alors que derrière eux la silhouette massive des installation militaires se faisait de plus en plus indistincte dans la brume nocturne qui s'était levée. Cette dernière acheva de dissimuler leur fuite.

A bout de souffle, ils regagnèrent la clôture grillagée qui entourait le périmètre de la base. Elle se laissa tomber contre le maillage métallique, qui couina de protestation en se déformant légèrement sous son poids. Les mains sur les cuisses, elle pris le temps de retrouver sa respiration avant de parler, la voix encore entrecoupée par de grande inspirations.


"D'accord... Parfait, juste parfait... Visiblement ce n'était pas une si bonne idée. Je suppose que... qu'il va falloir changer de plan. Retourner en... en ville je suppose."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hidasaku Katsu

avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 22/03/2012
Age : 23
Localisation : Evian-Les-Bains

Feuille de personnage
Âge virtuel: 25
Style de Survie:

MessageSujet: Re: La nuit de la vérité [Nuit - 1]   Lun 16 Avr - 2:35

"D'accord... Parfait, juste parfait... Visiblement ce n'était pas une si bonne idée. Je suppose que... qu'il va falloir changer de plan. Retourner en... en ville je suppose."

Hidasaku n’avait même pas eu le temps de répondre que déjà un mort venait coller son visage déchiqueté de l’autre côté du grillage, poussant des grognements qui ne pouvaient être que ceux d’une créature à la soif de sang intarissable. Itamune bondit en avant pour s’éloigner du monstre, heureusement que la barrière était là, sinon, elle serait morte à son tour. Le non-vivant n’avait pas l’air de comprendre la présence de l’obstacle, s’obstinant à vouloir le franchir.


‘’Les coups de feu, ça a dû en attirer…’’

C’était mauvais, très mauvais. Même si pour l’instant le grillage de la base militaire les protégeait des attaques extérieures, ils allaient devoir rapidement bouger, et de l’autre côté, qui sait si des hordes de monstres ne les attendaient pas impatiemment.

Le mort changea soudainement de comportement, il se mit à vouloir grimper l’obstacle… Malheureusement pour lui, il ne semblait plus avoir la force et l’agilité nécessaire pour y parvenir, ainsi, il tomba très rapidement au sol, il décida donc de secouer les grillages, las et énervé de ne pouvoir dévorer la chair des humains face à lui.

''A supposer que pour l’instant, il est seul, on devrait avoir…’’


Six autres morts se joignirent au premier, sortant des ombres pour se coller au grillage et le secouer avec rage. Là, c’était problématique.

‘’Bon…’’


Hidasaku avait peur. Très peur. Il était à court d’idées et ne savait définitivement pas comment faire pour s’en sortir. La seule chose qui était sûre à ses yeux, c’est que désormais, ils allaient être seuls, contre le monde entier, ils ne pourraient plus jamais faire confiance à quiconque.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Itamune Hiromasa

avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 22/03/2012
Age : 26

Feuille de personnage
Âge virtuel: 23
Style de Survie:

MessageSujet: Re: La nuit de la vérité [Nuit - 1]   Lun 16 Avr - 3:11

Peu à peu, ce n'était plus seulement le grillage qui était secoué, mais bel et bien les barre métalliques qui soutenaient ce dernier. En effet ces dernières oscillaient avec une ampleur croissante, ce qui était de très mauvaise augure quand à la persistance de la barrière entre eux et les morts.

Si sa mémoire était bonne ils étaient à gauche du poste de contrôle qui marquait la seule ouverture du grillage leur étant connue, s'ils longeaient le grillage vers la droite assez rapidement ils pourraient prendre de vitesse les morts et sortir de là sans se faire bloquer entre les cadavres ambulants et les mitrailleuses militaires.


"On doit longer la barrière... Si on va assez vite on sera au poste de garde avant eux, et on pourra sortir... S'éloigner."

Déjà elle se mettait en marche, encore fatiguée de leur course effrénée elle était incapable de maintenir une allure supérieure à celle de la marche rapide, mais c'était amplement suffisant. En effet les morts n'étaient pas brillants par leur rapidité, mais plutôt par leur persistance et leur nombre. Quand il réalisèrent que leur cibles n'étaient plus derrière l'obstacle ils se mirent à le longer à leur tour, mais bien plus lentement.

Pour une fois quelque chose se passait bien, et sans imprévu. C'était un changement plaisant, qui redonnait un semblant de confiance en elle à Itamune.


"Au final si l'on fait preuve de prudence ils ne seront pas une si grande menace... Ils sont lent, stupides... On pourrait tenir avec quelques précautions. Le temps que quelqu'un arrive, que des gens raisonnables prennent la situation en main..."

Le monde entier ne pouvait être dans le même état que la ville et ses environs, ne serait-ce que dans le pays il devait bien y avoir des gens en train de préparer au calme et avec raison une solution pour régler cette situation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hidasaku Katsu

avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 22/03/2012
Age : 23
Localisation : Evian-Les-Bains

Feuille de personnage
Âge virtuel: 25
Style de Survie:

MessageSujet: Re: La nuit de la vérité [Nuit - 1]   Dim 22 Avr - 2:43

Le calme ambiant était plutôt plaisant et l’absence de morts l’était encore plus. Après plusieurs minutes de marche, ils finirent par retrouver le poste de contrôle, tout aussi vide qu’auparavant, rien n’avait changé, c’était un très bon signe. Hidasaku ne relâcha cependant pas garde, prenant bien soin d’éclairer chaque recoin du lieu pour s’assurer qu’ils étaient bel et bien en sécurité, et c’était le cas. Les morts de l’autre côté du grillage devaient être bien loin désormais, vu leur lenteur… Peut-être même qu’ils avaient abandonné leur traque, qui sait.

‘’Allons retrouver la maison du vieux fermier de tout à l’heure… Je pense qu’il ne verra aucun inconvénient à ce que l’on passe la nuit chez lui, maintenant.’’

Hidasaku prit la tête de la marche, empoignant fermement son fusil, illuminant le petit chemin grâce à la lampe tactique fixée en dessous du canon de l’arme… Même avec cette dernière, il était difficile de distinguer les alentours, cependant, il reconnaissait à peu près le chemin par lequel ils étaient arrivés.

Un éclair fendit la nuit, illuminant brièvement les environs pendant une durée largement suffisante pour qu’ils puissent voir la centaine de monstres qui se rapprochaient dangereusement d’eux depuis certainement déjà quelque temps. Presque aussitôt, tous poussèrent en même temps l’hurlement le plus abominable qu’Hidasaku avait eu le déplaisir d’entendre, à croire que désormais, la mort avait une voix.

Pendant qu’ils étaient pétrifiés de peur, la pluie se mit à tomber et les éclairs aussi, la seule chose qui traversa l’esprit d’Hidasaku à cet instant, fut que s’il se mettait à pleuvoir des gouttes de sang, ça ne l’étonnerait pas.

Le choc passé, la seule chose à faire était claire à leurs yeux. Courir. Vite.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Itamune Hiromasa

avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 22/03/2012
Age : 26

Feuille de personnage
Âge virtuel: 23
Style de Survie:

MessageSujet: Re: La nuit de la vérité [Nuit - 1]   Mar 29 Mai - 4:59

La pluie ruisselait sur son visage, son uniforme, plaquant ce dernier sur elle dans une étreinte glacée. Pourtant celle dernière n'avait rien de comparable au frisson d'horreur qui la traversa quand l'éclair jeta sa blafarde lumière sur la campagne. Le choc lui coupa le souffle quelque instants alors qu'elle réalisait ce dans quoi ils s'étaient apprêtés à se jeter. Déjà l'obscurité était revenue, mais elle gardé gravée dans sa mémoire l'image de cette horde colossale marchant vers eux.

Ils se mirent alors à courir. Elle saisit au vol la main d'Hidasaku pour ne pas le perdre dans la confusion. La nuit noire et la pluie rendaient impossible de distinguer quoique ce soit à plus de quelques mètres. Ils filaient entre des silhouettes sombres et mouvantes, le son de la pluie étouffait tout les autres, ils distinguaient à peine les grognements des Morts qui se retournaient à leur passage, cherchant à les saisir.
Son flanc lui faisait mal, un peu plus à chaque inspiration. Sous le gilet pare-balle endommagé, la contusion causée par la balle perdue était toujours bien présente, et son corps lui rappelait au plus mauvais moment. Une main cherchant à saisir son bras lui rappela pourquoi ils courraient, et combien sa douleur était secondaire en cet instant. Alors elle continua de courir. Jusqu'à ne plus voir de silhouettes les encerclant, ne plus rien entendre d'autre que le son de la pluie, et de leur respirations saccadées.

Ils s'arrêtèrent quelques instants. Ne pouvant être plus trempés qu'ils ne l'étaient, la pluie n'était même plus une gêne. Puis, après avoir constaté qu'ils avaient semés la horde, il se remirent à marcher, vers l'endroit où ils se souvenaient avoir vu la maison du paysan. Vers un abris potentiel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La nuit de la vérité [Nuit - 1]   

Revenir en haut Aller en bas
 
La nuit de la vérité [Nuit - 1]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ◁ nuit tu me fais peur, nuit tu n'en finis pas.
» Mission intrigue : La nuit ça change tout la nuit, c'est merveilleux la nuit [Livre II - Terminé]
» La nuit tombe, et quand la nuit tombe la ville change de couleur et de sens. (maks)
» La nuit du renouveau.
» Dans la nuit noire (Pollo)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La catastrophe :: Base Militaire-
Sauter vers: