CalendrierFAQRechercherAccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les maths... Ou la mort ? [PV : Ayame Akaza]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Shiro Akane

avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 14/02/2012

Feuille de personnage
Âge virtuel: 17
Style de Survie: En Groupe

MessageSujet: Les maths... Ou la mort ? [PV : Ayame Akaza]   Dim 26 Fév - 19:51



Shiro était, comme à son habitude, assis en salle de cours. Il dormait, avachis sur sa table, l’air calme. Celle-ci était positionnée sur le rang de gauche, à côté des fenêtres, mais aussi et surtout des radiateurs. Une place parfaite pour les gens comme lui. L’hiver, il était le premier à être chauffé par la douce chaleur de l’engin, tandis que l’été, la douce brise qui passait au travers de la fenêtre ouverte faisait agréablement bouger ses cheveux en toute douceur. Plongé dans un monde de rêves, il ne bougeait pas d’un poil, ne se préoccupant pas de son professeur qui s’approchait de lui l’air agacé. Il était le professeur de mathématiques et une seule mauvaise note du jeune homme pendant le dernier trimestre avait suffi à l’énerver passablement. Comment un enfant pouvait-il réussir à apprendre s’il n’écoutait pas ? Bien entendu, le jeune Akane avait toujours dormi, ou presque. Que ce soit en mathématiques, ou non. Mais cela suffisait. La nuit était faite pour se reposer. Les maths, elles, pour être travaillées.

La règle frappa le coin de la table du jeune homme qui ouvrit les yeux malgré lui. Il se redressa un peu sur sa chaise et bailla en s’étirant avant de regarder son « vénérable » professeur l’air endormi :
-Quoi ?
-Quoi ?! Tu dormais, Shiro !
-Tant pis…
-Tu viendras mercredi après midi. Si ça continue, j’appellerais tes parents.

L’homme retourna à son bureau et le lycéen s’affala de plus belle en poussant un soupire. Ce type le gonflait. Il jeta un regard en direction d’Ayame, qui était assise à une table toute proche de lui. Il lui sourit doucement et se redressa à nouveau, posant sa tête sur sa main. Il regarda la cour. Le concierge n’avait pas l’air en grande forme… Il trainait des pieds, et avait lâché le balai dans une flaque de sang. Une flaque de sang ? Aucun doute, oui. Le liquide carmin éclairé par le soleil, trempant le morceau de bois, était bien du sang.
Shiro se leva sans réfléchir. Son professeur s’apprêta à dire quelque chose l’air sévère mais le kendoka sortit des rangs sans rien dire avant de quitter la salle de classe. Quelque chose était étrange… il voulait aller voir en bas, pour être sûr que rien ne soit grave. Il commença à marcher un peu mais le directeur croisa son chemin. Il avait une sale mine… Il bavait, en plus, et saignait abondamment. Le jeune homme s’approcha de lui en fronçant les sourcils :
-Monsieur ?
Ce ne fut pas un mot mais un grognement qui répondit à son interrogation, tandis que l’adulte continuait d’avancer vers lui. Le lycéen pencha la tête l’air surpris. Il laissa son « interlocuteur » l’approcher jusqu’au moment où celui-ci essaya de lui mordre le bras. Shiro recula d’un coup sec, mettant une distance de sécurité entre lui et le zombie :
-Euh… monsieur ?
Il ne chercha pas à comprendre plus et recula davantage avant de se retourner et de se mettre à courir dans les couloirs. Au passage, il jeta un coup d’œil par la fenêtre pour regarder la cour. Dans celle-ci, une jeune femme fut prise au piège entre un mur et un zombie qui la mordit. Le kendoka ouvrit des yeux surpris mais continua sa route jusqu’à la salle de classe. Il ouvrit la porte en reprenant sa respiration, sans se rendre compte qu’un de ces morts-vivants était derrière lui et avançait lentement. Il regarda Ayame, puis les autres élèves. Il devait leur dire de partir sans pour autant passer pour un fou… Mais il n’eut rien besoin de dire. Une sorte de hurlement le fit à sa place. Un hurlement, qui essayait de ressembler à des paroles mais qui, à cause d’une horreur palpable, ne le pouvait pas :
-C'est une information d'urgence pour tous les élèves. Un violent incident se produit dans le lycée. Les élèves doivent suivre les consignes de leur professeur et évacuer. Je répète. Un violent incident se produit dans le lycée. Les élèves doivent suivre les consignes de leur professeur et...Aidez moi ! Arrêtez ! Aidez moi ! A- Arrêtez ! Sauvez moi ! ARRRRRRRRRRGGGGGGGGGGGGGG !
Shiro resta immobile. Voilà qui confirmait ses doutes… C’est à ce moment là qu’il se rendit compte de la présence derrière lui. Il se retourna et sauta en arrière, évitant de justesse la mâchoire de l’être sans vie avant de retomber sur les fesses, le zombie continuant d’avancer vers lui. Les élèves semblaient tous pétrifiés, mais la peur les ferait bientôt agir comme des bêtes qui ne souhaitent qu’une seule chose, sauver leurs peaux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayame Akaza

avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 14/02/2012
Localisation : avec Shiro >.<

MessageSujet: Re: Les maths... Ou la mort ? [PV : Ayame Akaza]   Mer 21 Mar - 18:54

Ah...ce qu'il fait beau aujourd'hui n'est ce pas ? Ce beau soleil, cette plage grande et tellement merveilleuse. C'était agrèable de pouvoir se reposer au chaud, sur le sable tendit que le soleil tapait ce corps en tenue assez légère qu'est le maillot de bain. La chaleur était très agréable, le vent qui soufflait de temps à autre bougea doucement les mèche de ce corps allongé au sol contre la sable chaud. Bronzant tranquillement, le jeune fille aux formes généreuse soupira d'aise le plus totale, baillant un peu se disant que l'été c'était la saison la plus merveilleuse de l'année. Elle se redressa doucement regardant la mer de ses yeux marron/ or et vit au loin une certaine personne qui fit battre son coeur. Elle resta assise sur le sable contemplant ce garçon qu'elle connait depuis un bon moment maintenant. Elle sentit son coeur battre entre sa poitrine et ses joue devient rouge peu à peu. Vous l'avez donc comprit, la jeune Ayame est entrain de rêvé alors qu'elle est sensé être en plein cours de Mathématique. Dormant paisiblement sur sa main, le professeur bizarrement, la laisser dormir...ou surtout il ne l'avait pas vu, en tout cas, qu'elle dorme ou non, ça ne change pas ses résulta catastrophique dans cette matière, on peut même dire que le professeur à carrément abandonné pour lui faire comprendre quelque chose. Bref, alors que la jeune Akaza était entrain de dormir sans faire attention à sa belle petite classe, un autre jeune homme était entrain de dormir...bizarrement on en vient quand même à se demander si ce cours n'est pas l'heure de sieste de tout le monde. Assez agacé il réveilla le jeune homme d'une manière pas très douce et pourtant, Ayame ne se réveilla pas, toujours plonger dans son magnifique rêve. Bien que beaucoup on regarder ce fameux Shiro, personne ne dit rien et même certaine fille tournait son regard vers Ayame pour voir sa réaction mais quand ils virent qu'elle dormait elle aussi, il ne dirent rien et la laissa dormir quand même blasée de la voir dormir alors que le prof avait quand même frappé bien fort sur la table. Le cours reprit son cours normalement tendis qu'Ayame continuait toujours de dormir l'air de rien entendre de son entourage.

Alors que le calme était revenu, il ne fut que de courte duré, Shiro fit des sienne...enfin non pas vraiment car il partit de la classe, laissant le professeur muet et la classe avec les yeux rivé sur la porte où est sortit Shiro en courant. Ayame, dans l'histoire, elle, restait dans le même état, elle dormait paisiblement et toute cette agitation ne l'avait pas réveillé, non du tout, elle avait même fini par se poser sur sa table, la tête sur ses bras l'air toujours calme. Finalement, le prof reprit pour la deuxième fois son cours pensant que plus rien ne dérangerait cette heure de pur réflexion où on en ressort avec un sacrée mal de tête sans vraiment avoir comprit ce qui à été dit pendant l'heure. Mais peu importe, de toute façon, la jeune fille était toujours plonger dans son beau petit rêve. Depuis que le calme était revenu, c'est à croire que les élèves c'était tous endormit face au explication du professeur, comme si, les maths c'était un somnifère. Enfin bref, c'était très calme pendant ce cours quand Shiro entra d'un coup dans la classe l'air assez paniqué quand une voix se fit entendre suivit d'un cris, c'est à ce moment que la jeune Akaza décida de commencer à se réveiller doucement encore à moitié endormit tendit que les professeurs et les élèves courut pour sortir de l'autre porte. Ayame se redressa un peu se frottant les yeux sans comprendre se qui ce passe quand elle se leva et vit la personne s'approchant dangereusement de Shiro. La jeune fille comprenant que quelque chose ne tourner pas rond, elle s’écarta de son bureau avec la chaise et l'envoya de son pied sur le zombie qui se la prit et vola contre le mur. Ayame s'approcha de Shiro inquiète et s'accroupie en face de lui lui demandant si tout aller bien et ce qui ce passé ici, pourquoi tout le monde est en panique. Malheureusement pour elle quand elle tourna son regard vers la personne qu'elle avait shooter, il était juste tout près d'elle, la mâchoire grande ouverte qui s'approcher de son cou. Ayame était tellement pétrifié et surprise qu'elle ne bougea pas, voyant le zombie s'approcher d'elle au ralentie. Est ce la fin ? Qu'est ce qui ce passe au juste? Comment tout à commencer ? Comment cela va se finir ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shiro Akane

avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 14/02/2012

Feuille de personnage
Âge virtuel: 17
Style de Survie: En Groupe

MessageSujet: Re: Les maths... Ou la mort ? [PV : Ayame Akaza]   Sam 7 Avr - 22:39



Shiro entendit les bruits de pas de ses camarades ainsi que de son professeur. Tous sortaient rapidement de la salle, effrayés. Cependant, aucun n'aidait le jeune garçon qui reculait en rampant devant ce monstre qui voulait manifestement gouter à de la chaire fraiche. Mais c'est une chaise qu'il gouta et cette dernière l'envoya heurter un mur dans un fracas couvert par les hurlements. Le kendoka se redressa un peu et regarda Ayame. C'était elle qui venait de le sauver et elle lui posait désormais des questions sur a situation. Le jeune aurait aimé pouvoir répondre mais il n'en savait pas plus que la demoiselle. De plus, il ne pouvait pas réfléchir. Pas maintenant, alors que ce zombie approchait de la jeune femme d'un pas lent. Il s'était relevé, malgré le choc causé par la chaise. N'importe quel humain normal aurait pourtant du être sonné... Non, un homme normal n'aurait pas été envoyé contre un mur aussi facilement. Donc, ce monstre n'avait pas de réflexes. Mais ça n'était pas le moment de penser à ça. Shiro se releva impulsivement et attrapa la règle de bois d'un mètre du professeur avant de frapper le monstre au niveau du ventre en le pliant en deux. Mais le mort vivant ne sembla pas vaincu par le coup et il tourna sa tête vers sa proie qui recula, évita de justesse la main de ce tas de chaire. De toute évidence, le lycéen ne pourrait pas mettre cette bestiole hors service avec une règle, surtout si elle continuait d'avancer alors qu'elle venait d'être frappée puissamment. Au vue du coup, un homme normal aurait du, au minimum, tomber à genoux et chercher une respiration plus stable. Mais là, il n'en était rien.
La main de l'être morbide prit la règle et tira le jeune homme vers lui. Ce dernier lâcha le bout de bois qui retomba sur le sol alors que le monstre continuait son avancée, respirant bruyamment. Plus personne n'était dans la salle, mise à part les deux lycéens et le mort vivant. Ce dernier semblait vouloir consommer autant que possible, mais il n'en était pas question pour le kendoka. Celui-ci envoya une trousse à l'abomination qui la reçut dans l'épaule mais sembla s'en foutre complètement.
Après quelques pas en arrière, Shiro rencontra le mur. Il ne pouvait plus fuir, et le mort vivant se rapprochait encore. Impulsivement, le lycéen prit l'écran d'ordinateur du professeur et l'envoya sur le mort vivant. Le choc se fit au niveau du torse et une nouvelle fois, le mort chuta lourdement sur le sol. Le jeune garçon se retourna, prit une brosse et la lança sur le monstre qui tentait déjà de se relever. Cela n'eut d'effet que le faire chuter à nouveau, mais ce fut suffisant pour permettre au jeune homme de faire tomber une armoire sur l'abomination. Cette fois, elle ne bougea plus. Les cris continuaient de retentir à l'extérieur et dans les couloirs un peu plus bas. Il fallait partir d'ici rapidement. Shiro se dirigea vers Ayame et lui tendit sa main, ne faisant pas attention à la flaque de sang qui s'étendait sous l'armoire :
-Tu peux marcher ?
Il attendit sa réponse, se demandant ce qui serait le mieux : monter sur le toit, ou personne ne serait, mais prendre le risque de se retrouver cerner, ou bien descendre avec le reste de la population, mais, une nouvelle fois, risquer la mort ? C'était quitte ou double. Et quelque soit la décision, il semblait que rien n'était sûr à 100%.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayame Akaza

avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 14/02/2012
Localisation : avec Shiro >.<

MessageSujet: Re: Les maths... Ou la mort ? [PV : Ayame Akaza]   Jeu 17 Mai - 13:04

Ayame avait regarder toute la scène en silence, son coeur battait de peur, elle ne savait pas quoi faire et elle semblait plutôt perdu sur cette situation depuis son réveille. La jeune fille regarda la flaque de sang un long moment horrifié avant de secouer la tête mentalement et de regarder Shiro pour ce rassurer. Quand il lui demanda si elle pouvait marcher, elle hocha la tête en signe d'affirmation et elle se leva avant de balayer la classe du regard un court instant. Elle entendit des cris venant d l’extérieur de la classe et elle se demandait vraiment ce qui pouvait bien se passé. Elle alla avec Shiro au seuil de la porte et elle resta bloquer en voyant des personne courir, d'autre se faire dévoré et encore d'autre entrain de se transformer en un monstre horrible assoiffé de chaire humaine. Ayame vit quelque amie se faire avoir et elle voulu les aider, mais une troupe de zombi s'approcher vers elle et Shiro donc elle du se mettre à courir avec le jeune homme dans les couloirs pour s'enfuir se dirigeant vers le toit puisque la troupe de zombie bloquer l’accès à l’extérieur. Les couloirs donner des visions d'horreur entre des élèves qui fuyait, d'autre qui se faisait manger et encore d'autre qui se fit encerclé par ces zombie. La jeune fille couru essayant de pas prêté attention tout en évitant les zombies mais un moment donné elle du entré dans une classe avec Shiro puisque de nombreux zombie bloquer le passage.

Ayame regarda la salle vide et se mordit la lèvre anxieuse avant de bloquer les porte avec l'aide de table et de chaise. Elle regarda alors Shiro inquiète et morte de trouille tout en disant:

-Qu'est ce qu'on fait !?

Elle ne savait plus quoi penser, elle chercher un moyen de réfléchir calmement, mais elle pensa à ses parents, son petit frère, son chien et tout ses être chers. Elle essaya de garder son calme même si ses larmes demander à couler, elle attendait une réponse du jeune homme en silence, les cris à l'extérieure étant toujours présent et tout le lycée était dans le chaos. Comment tout cela a t-il pu arriver? Comment, un beau jour, des zombie font leur apparition dans le monde des humains ? Et est ce simplement dans le lycée que ça ce passe ou bien en dehors il se passé la même chose? Tellement de question rester incomplète et Ayame elle paniqué en silence.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shiro Akane

avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 14/02/2012

Feuille de personnage
Âge virtuel: 17
Style de Survie: En Groupe

MessageSujet: Re: Les maths... Ou la mort ? [PV : Ayame Akaza]   Mar 22 Mai - 20:52



La fuite. C'était l'option qui avait été choisie par les deux jeunes qui, désormais, courraient rapidement dans les couloirs, essayant de ne pas prêter attention à leurs anciennes connaissances qui voulaient désormais leur mort. C'était bien plus dur qu'il n'y paraissait, évidemment : voir des gens mourir sans pouvoir les aider, même s'ils étaient autrefois des ordures, c'était bel et bien insoutenable pour Shiro qui, cependant, avançait toujours précipitamment. Il devait tout d'abord protéger Ayame. C'était elle, la priorité actuelle. Elle et personne d'autre. Même son professeur de Maths qui repoussait difficilement deux zombies, étant bloqué contre un mur, même l'un de ses meilleurs amis, qui venait de sauter par la fenêtre, ne pouvaient le faire diverger de son but. Il devait sauver la demoiselle à tout prix. Sa vie elle même ne lui importait plus rien : Ayame devait s'en sortir, c'était tout. Les deux adolescents furent cependant forcés à s'enfermer dans une salle de classe vide. Ils se barricadèrent tant bien que mal, avec quelques chaises et quelques tables. Le kendoka mit ses mains contre la porte après avoir fermé le verrou. Il espérait qu'elle tiendrait le choc suffisamment longtemps pour leur permettre de trouver une solution simple. Mais il ne savait pas du tout quoi faire. La situation était absolument hors de contrôle. Son mental ne lui permettait plus de pleurer tant sa détresse avait dépassée ce cap. Il était comme un enfant perdu dans un centre commercial. Mais un centre commercial plus dangereux que les normaux.

Il réfléchissait à toute allure, son cerveau n'avait jamais autant fonctionné. Et pourtant, malgré son génie, il ne trouvait absolument aucun moyen de s'en sortir. Désormais, ils ne pouvaient plus sortir par la porte principale qui étaient déjà sans doute assaillie par les zombies de toute part. Il restait la fenêtre qui pouvait permettre, d'un saut agile, d'un ou deux mètres de distance, de passer sur un petit toit d'où ils pourraient redescendre dans la cour. Et enfin, il y avait la porte de secours, qui communiquait directement avec une salle de classe adjacente, le problème étant que des morts vivants seraient peut être présents ici mais que les deux lycéens n'en auraient pas la certitude avant d'y avoir jeté un coup d'oeil. Mais déjà les poings macabres frappaient la porte, faisant reculer un peu plus à chaque instant les barricades de fortunes installées ainsi que le jeune homme qui se décida. L'option de la fenêtre était bien plus sécurisante. Il se retourna, abandonnant la porte qui ne tarderait plus à céder. Il alla ouvrir une fenêtre en serrant les dents avant de tendre sa main à la demoiselle :

-Vite, passes devant ! Je te suis ! Une fois sur le toit, on fera une courte pause, d'accord ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayame Akaza

avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 14/02/2012
Localisation : avec Shiro >.<

MessageSujet: Re: Les maths... Ou la mort ? [PV : Ayame Akaza]   Sam 23 Juin - 14:47

Au point ou on en est, ce n'était même pas la peine de penser à une plage chaude sous les cocotiers entrain de siroté une bonne limonade avec son meilleur ami à côté. Non cette fois c'était fini les jours de détente avec Shiro, c'était fini tout les moment de rire, fini cette vie tranquille ou tout se passé bien car Shiro était à ses côtés. Ayame avait envie de pleuré, de craquer, d'hurler, de se lâcher, c'était trop pour elle! Qu'est ce qu'ils allaient faire maintenant ? Du moins, une fois la fenêtre passé ? Et si ça ne fini jamais !? Si elle recommencer un cycle dans ce chaos qui coûterai la vie !? Non, pourquoi elle devrait faire subir ça à Shiro alors qu'il mérite de vivre lui aussi? Ayame était morte de trouille, elle avait peur, elle avait très peur, mais elle ne pouvait pas se lâcher simplement parce que Shiro était là lui aussi et qu'elle devait être un minimum forte dans cette situation désastreuse. Ayame regarda toujours la pièce, une porte, mais que cache t-elle derrière !? La fenêtre ? C'est pas le top non plus...un conduit d'aération!...non oublier, ce n'est pas possible. Pourquoi ? Laisser moi vous faire un dessin clair et net. VOUS VOUS ÊTES DÉJÀ TRIMBALER DES PASTÈQUE EN GUISE DE POITRINE!? Alors vous comprenez surement le problème d'Ayame qui resterai bloqué comme une quiche dedans. Finalement Shiro avait choisi l'option fenêtre, c'est vrai que c'était trop dangereux d'ouvrir la porte mystère, ça pouvez être mortel pour eux. Pourtant Ayame n'était pas chaude pour passer par la fenêtre, c'est les coup sur la porte par les zombie qui la fit changer d'avis et qui la fit attraper la main de Shiro posant un pied sur le rebord de la fenêtre pour se préparé à sauté.

"D'accord...on fera une pause après.."

Attention les enfants ne faite pas ça chez vous, ça a l'air amusant, cool, divertissant de sauter par la fenêtre, mais ça peut vous donner la mort. La scène suivante à était réalisé sans trucage et Ayame n'a pas était doublée je vous l'assure. Pour plus de plaisance, on vous met la scène au ralentit. Prenant appuis sur le rebord de la fenêtre, passant la tête dessous et s'élançant enfin pour un majestueux saut tel le lapin quand il a eu sa dose de carotte, le vent soulevant se tissu cachant de délicieuse forme cacher pas un tissu d'un blanc très blanc...une culotte si vous voulez. Les cheveux le la jeune fille voler et son haut monta un peu montrant son ventre et son dos mais pas tout. Enfin après le saut et la chut elle prit pied sur le toit et posa ses genoux au sol s'égratinant au passage. Ayame s'écarta ensuite pour laisser Shiro la rejoindre, elle alla s'asseoir un peu plus loin et essaya de se calmer à cause du saut, de la peur et aussi parce qu'elle ne veut pas craquer. Elle sentait son coeur battre à toute vitesse, elle penser qu'il aller s'arrêter d'un coup tellement qu'il bat vite, elle se sentait mal, très mal...trop mal. Elle craqua au final, elle craqua sous la pression, la peur, l'envie que ça soit un mauvais rêve, l'envie de se réveillé en plein cours de maths sans que tout ça soit vrai. Les larmes coula sur les douce joue de la jeune adolescente qui essaya de les cacher du mieux qu'elle peut en se pliant sur elle même. Pleurant en silence, en vérité elle avait besoin de réconfort, que Shiro la rassure, qu'elle se sente pas seule.

Ayame avait envie d'aller dans les bras de Shiro, mais elle était pétrifiée, elle ne pouvait pas bouger, juste pleuré se demandant si c'était vraiment vrai et si c'était pas un cauchemars. La penser que Shiro est avec elle la rassuré un peu, au moins elle l'avait pas perdu, il était là, mais la penser de ses parents, son petit frère et tout le monde la terrifia, si ils était arriver quelque chose ? Comment elle aller faire ? Et surtout avec sa maladie...restera t'elle en vie ? Elle avait peur qu'a cause d'elle, elle soit un poids pour Shiro, si elle fait une nouvelle période au mauvais moment, elle était sur qu'elle et Shiro ne survivrai pas à ce cauchemars...mais quoi faire? elle ne pouvais pas lutter contre ses périodes de sommeil. Ayame ne savait plus quoi penser et n'arriver pas à calmer ses pleures et ses craintes, elle avait vraiment besoin plus d'une pause pour se remettre les idée en place, elle voulait rester un peu au calme avec Shiro sur le toit bien qu'il y a des zombie qui grouille de partout et des cris.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shiro Akane

avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 14/02/2012

Feuille de personnage
Âge virtuel: 17
Style de Survie: En Groupe

MessageSujet: Re: Les maths... Ou la mort ? [PV : Ayame Akaza]   Dim 24 Juin - 18:27



Le jeune homme regarda Ayame sauter jusqu'au toit depuis la fenêtre en priant pour qu'elle y arrive. Fort heureusement, ce fut le cas. Il s'apprêta à sauter avant d'entendre la porte principale céder avec toutes les barricades improvisées. Les zombies commençaient déjà à se déverser dans la salle. Ils étaient une petite dizaine et un autre semblait frapper à la sortie de secours. Shiro n'osa pas imaginer ce qui se serait passé s'ils avaient tentés cet accès à l'autre salle... Avec des frissons, il sauta habilement, retombant sur le toit, à côté d'Ayame. Il regarda les zombies marcher lentement dans la salle en serrant les dents. Il ne pouvait absolument rien faire pour éloigner ces putrides créatures. Rien que pour en tuer un, il lui avait fallu des efforts incommensurables. Et c'est à ce moment là que la gravité de son acte le heurta : il avait tué. Même si cet homme n'avait plus rien d'humain, il avait été la victime de Shiro qui avait désormais envie de vomir. Il s'assit en respirant par la bouche. Tous ses camarades et professeurs avaient du mourir les uns après les autres... Peut être que certaines personnes s'étaient alliées pour survivre. Cet espoir lui permit de se relever avant de se diriger vers la jeune femme. Il s'assit à ses côtés et se rendit alors compte qu'elle pleurait. Il se mordit la lèvre avant de la prendre dans ses bras. Il posa son menton sur l'épaule de la demoiselle en fermant les paupières, cherchant à l'apaiser en trouvant en même temps le calme. Désormais, il fallait sortir du lycée. Trouver un abri et de la nourriture pour la nuit était le premier objectif. Shiro pensa tout de suite à sa maison. Les vitres étaient en double vitrages et il y avait des volets. De plus, il y avait une grille devant le jardin, qui permettrait de rester plus ou moins à l'abri. Il n'aurait plus qu'à barricader le rez de chaussée et ils pourraient passer quelques jours à l'étage, attendant que l'armée et les autorités prennent la situation en main.

Son père en faisant indirectement partie, de ces autorités. Étant détective privé, il avait souvent été confronté à des situations difficiles. Peut être allait il s'en sortir... En tout cas, il semblait être le mieux placé pour survivre. Il avait une voiture presque neuve et un pistolet. Sans doute allait il vouloir rentrer chez Shiro, ayant eu la même idée que lui. Le jeune homme relâcha la jeune femme avant d'essuyer ses larmes du bout des doigts. Il chuchota calmement :

-Ne t'affoles pas... Je suis là. Je te promet qu'on s'en sortira.

Il aurait lieu même voulu croire en ses paroles mais il ne pouvait pas s'en persuader. Pour l'instant, il n'avait aucun moyen de se protéger si des morts vivants les attaquaient. Il lui fallait le plus rapidement possible une arme, qu'elle soit faite pour le corps à corps ou pour les combats à distance. Chez lui, il aurait de quoi s'armer pour défendre Ayame... Cette option devenait de plus en plus importante. C'était le seul moyen de garder la vie sauve pendant le chaos qui régnerait. Si des zombies passaient quand même le portail, il pourrait, dans le pire des cas, lâcher ses chiens... Cela pourrait au moins les retarder. Mais cette idée dégoûta Shiro. Ses chiens étaient un peu comme des membres de la famille... Il ne pourrait jamais les envoyer comme de vulgaires kamikazes afin de gagner quelques secondes, même si sa vie en dépendait. Il caressa la joue de sa bien aimée avant de se relever et de lui tendre sa main en souriant :

-Aller, viens, allons chez moi. On se reposera là bas.

Malgré son sourire de façade, il était pris en proie à de nombreux questionnements. Et si sa maison était déjà occupée par ces monstres ? Et si des cambrioleurs avaient profité de la situation pour piller ses armes et tout le reste ? Malgré tout, il ne montrait rien. S'il perdait son calme, il entrainerait la demoiselle avec lui, et il fallait, à tout prix, éviter cela.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayame Akaza

avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 14/02/2012
Localisation : avec Shiro >.<

MessageSujet: Re: Les maths... Ou la mort ? [PV : Ayame Akaza]   Mar 26 Juin - 14:04

Continuant de pleurer sous la pression, quel soulagement quand Shiro la prit dans ses bras pour la rassurer. Elle se serra à lui, les larmes coulant toujours sur sa joue doucement. Les bras de Shiro la calma un peu, elle sentit même son coeur battre un peu plus vite mais elle ne dit rien, elle ferma les yeux profitant des bras et en profitant pour se calmer peu à peu. Quand Shiro la relâcha et essuya ses larme, Ayame ne quitta pas du regard les yeux de Shiro cherchant un semblant d'espoir même si lui aussi était dépassé et peu sur de ses propres paroles. Pourtant, la jeune fille hocha la tête doucement en se calmant, respirant profondément afin de ne pas craquer de nouveau. Elle devait être forte maintenant, craqué n'était plus permit, elle devait aussi bien aider Shiro qui l'aide. Quand il caressa la joue de la jeune adolescente avant de se relever et de lui tendre la main elle eu un battement de coeur un peu plus intense, elle aurait voulu lui dire qu'elle l'aimé et qu'elle voulait rester avec lui pour toujours même dans ce cauchemars mais elle ne dit rien et l'écouta attentivement en silence avant de prendre sa main et de se relever elle aussi. Aller chez Shiro était une bonne idée, c'est vrai, entre sa maison et celle de Shiro c'est sans incontestablement la sienne la plus proche du Lycée.

Approchant du rebord du toit pour voir comment il aller partir, elle vit à travers quelque cadavre, flaque de sang, zombie, qu’ils pourraient passé part la cours de derrière vers le gymnase car il y avait très peu de zombie pour l'instant puis il aurait juste à passer la grille pour être en dehors de l'enceinte. De plus le gymnase devait être ouvert... certes peut-être avec des zombies mais là bas, Ayame ranger quelque affaire pour son club comme des bâtons...ou des éventails tranchant...mais rien assuré leurs survit si ils passaient tout les deux là bas. Ayame chercha sur un autre rebord vers l'entré principale. Effectivement, il y avait beaucoup plus de zombie, les grilles était ouverte c'était déjà ça et dans le hangars à vélo, il restait une moto ce qui pourrait aider Shiro et Ayame, mais imaginons que les zombies leurs saute dessus alors qu'il sont entrain de rouler...c'est vrai que tout était problématique dans les solutions mais Ayame prit soin quand même d'en parler à Shiro puisque pour l'instant il était sur le toit au calme sans zombie.

-Shiro...si on passe par la cours de derrière vers le gymnase, il y a moins de zombie, on pourrait escalader la grille et on sera dehors mais faudra refaire le tour pour pouvoir aller chez toi. En plus j'ai quelque arme dans le gymnase...mais rien ne dit qu’on ne tombera pas dans une foule de...mort vivant. Sinon, la cours de devant vers l'entré et la sortit principale est plus occuper, il reste une moto dans le hangar ça pourra peut-être nous aider...mais il y a vraiment plus de Zombie...donc on fait quoi ?

Ayame semblait un peu plus sur d'elle, de toute façon elle et Shiro pratiqué un sport de combat tout les deux, certes il faut éviter de se faire mordre et bouffer mais dans le besoin ils savent tout deux se défendre. La jeune fille laisser le choix à Shiro, de toute façon elle même ne savait pas quoi choisir donc elle préféré y réfléchir avec le jeune homme c'est beaucoup plus simple. Dans tout les cas, ils se jettent tout les deux dans la gueule du loup, ils seront moins à l’abri une fois hors du toit, ils peuvent juste supposer qu'ils feront tout pour sortir sain et sauf et aller chez Shiro sans encombre.

-Peut-être...quand passant par derrière et en faisant le tour...on trouvera un véhicule vide...non ?

Ayame n'en savait rien, elle doutait de tout, mais elle savait qu'en gardant espoir,courage, ils allaient y arriver.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shiro Akane

avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 14/02/2012

Feuille de personnage
Âge virtuel: 17
Style de Survie: En Groupe

MessageSujet: Re: Les maths... Ou la mort ? [PV : Ayame Akaza]   Ven 29 Juin - 15:48



Shiro écouta ce qu'Ayame lui dit avec attention, en fermant les yeux pour se concentrer. Déjà l'odeur nauséabonde de la mort encerclait ses narines et il avait du mal à réfléchir ainsi. Il avait toujours détesté ce genre de choses, comme tout être vivant normal. Se retrouver dans cette situation apocalyptique digne d'un Romero était sans aucun doute son pire cauchemar. Et pourtant, il savait qu'il devait avancer. Il ne se plaignait pas, ne se lamentait pas. Son honneur ne lui donnait pas cette possibilité. Ce ne serait qu'une fois que tout serait terminé qu'il pourrait se laisser aller. La vie d'Ayame et la sienne dépendait de sa décision et il se devait de réfléchir correctement. En passant par la cour, le risque serait élevé. Si la moto n'avait pas les clés, comment feraient-ils ? Et même si le jeune réussissait à la faire démarrer, qui garantirait leur survie ? Peut être que ces abominations les encercleraient avant qu'il n'ait pu démarrer... C'était fort probable, et bien trop dangereux. Il fallait passer par derrière.

-Nous allons passer par le gymnase... C'est le moyen le plus sécurisé. Une fois qu'on aura des armes, on pourra se diriger vers chez moi. Tant pis si on doit y aller à pied.

C'était la meilleure décision à prendre, il en était convaincu. Il prit la main de la jeune femme délicatement en souriant pour la rassurer avant de se diriger vers les escaliers qui menaient vers la cour. Aucun cadavre n'était présent ici. Le jeune homme souffla pour s'encourager, prenant une dernière bouffée d'air calme. D'ici peu, il saurait si ça avait été une bonne idée, ou non. Il n'aimait pas du tout ce suspens... Il descendit les marches en premier, ouvrant la voie à la demoiselle, vérifiant qu'il n'y avait absolument aucune menace pour le moment. Avancer intelligemment était la meilleur chose à faire. Il posa enfin pied sur le sol, soufflant pour garder son calme. Le plus dangereux avait été fait : dans des escaliers étroit, il n'y avait absolument aucun moyen de fuir une confrontation avec ces cannibales. La cour serait ainsi leur prochaine étape...

RP Terminé. Je met le lien du prochain dès que je l'ai fais !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les maths... Ou la mort ? [PV : Ayame Akaza]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les maths... Ou la mort ? [PV : Ayame Akaza]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 25 septembre 1991, Aristide à L'ONU : Liberté ou la mort !
» Jusqu'a mort s'ensuive... (Linoël, Idryl, Luna, Sanzo, Shrys
» Jeune artiste kidnappé , blessé par balle et laissé pour mort à Cité Soleil
» Menaces de mort contre Wyclef Jean.
» Article intéressant sur la mort Mireille D. Bertin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La catastrophe :: Le Lycée Fujimi :: Le 1er étage-
Sauter vers: