CalendrierFAQRechercherAccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Lunarfang ~ Joke.

Aller en bas 
AuteurMessage
Lunarfang Einzbern

avatar

Messages : 17
Date d'inscription : 09/07/2011

Feuille de personnage
Âge virtuel: 28
Style de Survie: En Manipulateur

MessageSujet: Lunarfang ~ Joke.   Lun 11 Juil - 1:48




Lunarfang Einzbern









||FICHE DE PRESENTATION||






  • Noms:Einzbern
  • Prénom: Lunarfang
  • Surnom: Joke
  • Age: 28
  • Sexe : Masculin
  • Metier : Ex Taulard, tueur à gages reconverti.
  • Langues parlées Japonais, Anglais
  • Orientation Sexuelle: Au nord ! ... Hétéro.
  • Hobbies/ Activités Sportives: Cf Métiers.
  • Origine:Japonais du côté maternel, Scandinave du côté paternel.


  • Caractéristique physique:.

    Hisoka est un jeune homme de 28 ans. Endurci par les dix années passées en prison, il dispose maintenant d'un corps solide (notons tout de même certaines carences alimentaires dues au régime plutôt strict des prisonniers.), finement et solidement musclé. L'exercice physique est relativement important, sachant qu'il permet autant de ne pas péter un câble que de conserver une certaine protection contre les autres détenus.

    Sa taille ? Environ un mètre quatre vingt-dix, ce qui est relativement grand, sans pour autant relever du gigantisme. Sa silhouette, mentionnée plus haut, est mince, bien que les apparences restent trompeuses, et que les performances de son corps tendent à surprendre ceux qui le sous estiment. Opérant auparavant pour les Yakuza (dont sa mère faisait partie), il était bien entraîné à la course. En effet, il faut parfois courir pour sa survie, surtout quand les forces de l'ordre interviennent au dépourvu, et menacent de mettre fin à votre existence. Ainsi, même si c'est rare, lorsqu'il porte ses pantalons en tissu serré et moulant, on peut voir de fines lignes retracer le contour de ses mollets, fessiers et quadriceps. Ceci étant dit, c'est le genre de vêtement qu'il ne met que très rarement, alors mesdemoiselles, n'espérez pas trop.

    Ses bras et son torse sont de la même facture. Fins, mais solidement sculptés. Son métier, avant de se faire interner dans la prison nationale de Tokyo, était tueur à gage. On pourra donc voir quelques stigmates sur sa clavicule droite. Le métier qu'il pratiquait l'a obligé plusieurs fois, pour par exemple assassiner des pontes de l'économie ou des opposants à la confrérie Yakuza, à faire usage de fusil sniper. On se doute donc du résultat des entraînements au tir : des fractures à répétitions à cause du recul.

    Ceci étant dit, ce qui marque le plus chez lui, ce n'est pas sa peau couverte de stigmates, mais plutôt ses yeux. Ils surmontent deux tatouages, l'un rouge et l'autre vert. Le tatouage rouge représente une étoile, et le vert une larme, à la mode des anciens cabarets et cirques itinérants. Ses yeux eux, semblent être deux poignards, qui vous saisissent au fin fond de l'être. Ils ne vous lâchent pas, il exhale de ces deux prunelles émeraude un éclair malsain et permanent. Rien de définissable, comme si rien de tout ce qui s'exprimait au travers de ce regard n'était vrai. Car effectivement, Lunarfang, ou Joke, est un menteur né. Il ne ment pas pour se protéger, ou pour dissimuler des faits compromettants. A vrai dire il s'en fiche. Bref... Généralement, les gens ont tendance à se sentir mal à l'aise devant ce regard manipulateur, froid, calculateur, teinté de cynisme et d'ironie. De violence aussi, à cause du nombre d'années passées en prison. Cela entraîne toujours, ou presque, une forte augmentation de la violence interne des gens qui y séjournent. Et espérer survivre là bas sans violence... N'y comptez même pas.

    Sa chevelure est des plus étranges, et tout comme lui, des plus inconstantes. Un jour ses cheveux, tombant lâchement sur ses épaules en fines mèches, seront verts clair. Un autre jour, rouge sanglant. Et par ennui, il les teindra d'un rose pastel, pour s'amuser.

    Quant à sa voix... elle n'est pas inconstante, mais laisse facilement planer le doute et l'inquiétude. Tout dans la subtilité, Joke parle avec un débit relativement lent, serein et d'un calme olympien. S'énerve-t-il ? qui sait. Quoi qu'il en soit sa voix grave et mélodieuse reste intrigante, inquiétante et surtout, emplie d'un fiel malsain et sadique, à l'image de la folie qui l'habite.

    Quant à ses vêtements... Ils sont relativement simples et amples, pour faciliter ses mouvements, et parce que Lunarfang est un homme appréciant le confort, surtout après dix ans passés dans un uniforme rude et rêche au fil des jours. Hauts sans manches, pantalons larges et chaussures de toile rigides. Ses hauts laissent toujours bien visibles ses bras puissants. Et la caractéristique invariante de tous ses vêtements : On y trouve toujours les symboles des cartes à jouer. Coeur, Pique, Carreau, Trèfle.

  • Caractéristique psychologique:

    Come down and join the Circus...

    Inconstance et Mensonge. Folie et Delirium. Serait-ce un amant de la lune, son plus fidèle amant, que Joke, le roi des inconstants ? Une vie de mensonge, de calculs et de manipulations. Un plaisantin fantaisiste aux farces meurtrières. Un prestidigitateur des plus ignobles, avide, fou, dans son monde délirant.

    "Frappes au Coeur, Piques incisives. Tiens toi à Carreau et le Trèfle de la chance s'ouvrira à tes yeux égarés."

    Une des phrases préférées de notre évadé de prison, poète à ses heures.

    Ceci dit, il est impossible de dire si oui ou non on peut lui faire confiance. L'honneur, il connaît. Mais pour parvenir à ses fins, tous les moyens sont bons. Fervent adepte de Machiavel, il utilisera tous les moyens disponibles, quitte à en créer de nouveaux, pour atteindre ses objectifs. Et eux seuls comptent. Rendre service sans arrière pensée ? Pas moyen, tout ce qu'il fait, il le fait à dessein. Sauf le mensonge. Il y a deux catégories de menteurs. Ce qui mentent à des fins précises, et ceux qui le font pour le plaisir, pour s'amuser. Joke fait partie de la seconde catégorie. Même si chacun de ses actes doit le conduire à un but précis, il ment toujours pour passer le temps, pour embrouiller les autres et les induires en erreur. Seuls ses buts l'importent, au fond. Eprouve-t-il une quelconque affection pour qui que ce soit, s'intéresse-t-il à autrui ou s'en moque-t-il vraiment ? Il perdrait toute sa valeur si je révélais tout maintenant.

    Mais au premier abord vous ne verrez qu'un hyperviolent aux tendances délirantes, d'apparence aussi folle que son esprit, dégageant une aura suffisamment malsaine pour que même les moustiques rechignent à le piquer (il s'agit là d'une métaphore, nous en conviendrons.).

    Parle-t-il de lui ? Suffisamment pour intriguer, jamais assez pour qu'on apprenne quoi que ce soit sur lui. Et chez cet homme, ce qui est important la veille peut passer à la poubelle le lendemain, gardez ça à l'esprit ou vous risqueriez de prendre un sacré retour de manivelle.

    Le calcul et la manipulation sont ses alliées favorites, ses deux armes les plus efficaces après son regard.

    Le pire dans tout ça et qu'intrigue et desctruction provoquent un intense plaisir chez lui. L'assurance qu'il a acquis au fil des ans lui ont fait prendre conscience de sa force. Ce qui rend les moments où il trouve des adversaires plus forts que lui encore plus excitants. Et quand la folie l'anime, il devient incontrôlable.

    Ah oui, un autre point. N'essayez pas d'exercer une domination ou influence de quelque sorte que ce soit sur Joke, c'est strictement impossible. Même lorsqu'il était tueur à gages (et il l'est toujours), ses patrons n'avaient pas d'emprise sur lui. Il n'exécute que les contrats amusant, joue à rater sa cible pour le plaisir, et tue parfois les gens directement au corps à corps, au risque de se faire repérer, alors qu'il était censé les tuer au Sniper. Impossible de déterminer le résultat d'une demande faite à Joke. Il fait ce qu'il veut, quand il veut, et quand il le veut. Il a renié dès l'enfance les influences de la société sur lui, au prix de nombreuses années de prison quelques années plus tard, mais ne semble pas avoir de regrets.

    Son cynisme extrapolé et son ironie ont fait de lui quelqu'un qui refuse toute distinction entre le bien et le mal dans la façon conventionnelle de les voir, à tel point qu'il y croit réellement, symptôme typique de la psychopathie...

    Bref, si après avoir lu tout ça vous arrivez à débarbouiller le tableau sprituel de Joke, barriolé de nombreuses couleurs entremêlées, de nuances insaisissables, vous êtes forts.

  • Histoire:

    Comme dit dans les origines, Lunarfang a un père Scandinave, et une mère Japonaise. Ils se sont rencontrés au même endroit. Le Cabaret Noctem, un cirque itinérant dans les bas fonds des pays de l'est, offrant des spectacles glauques à ceux qui étaient initiés. Par initiés, on entend ceux qui étaient capables de supporter de tels spectacles sans en référer aux autorités ensuite. C'est dans ce petit cercle très restreint que naquit dans la troupe un nourrisson, fruit d'une nuit passionnée, et dénuée de tout amour. Nul besoin d'un tel sentiment pour s'adonner aux plaisirs charnels.

    Etant né dans la troupe du Noctem, il fut bien obligé de s'y intégrer totalement. C'est après quelques années de jeux et de farces que son père se rendit compte que son fils semblait avoir des prédispositions pour le mensonge, la tromperie et la fourberie. La voie de l'illusionniste et de la prestidigitation s'offrait au petit Lunarfang, qui y trouvait un grand plaisir. Il dissimulait des objets un peu partout, les faisait réappraître quand cela lui chantait, peu importe les menaces de ses parents.

    Durant cette période, qui à vrai dire fut relativement courte, il ne s'intéressait qu'à son art. Et uniquement ça. Ses parents, la troupe... ils n'étaient là que pour servir ses intérêts et l'aider à se perfectionner. On entend souvent dire des jeunes de nos jours qu'ils sont les victimes de l'éducation de leurs parents. Pas Lunarfang. Ses parents et ses proches étaient la victime permanente d'une fourberie et d'un mensonge croissants avec les jours, qui ne cessait de gagner en subtilité. Et des années plus tard c'est ainsi qu'il fonctionnera. En se servant des autres. Amitié ? Non, réseau d'information. Amour ? Fausse affection à dessein. Il se sert des autres en permanence pour parvenir à ses objectifs. Et quels objectifs ! Une perfection toujours plus grande, la recherche de celui qui est plus fort que lui, juste pour ressentir la farouche excitation du déséquilibre le plus total, de la balance penchant en sa défaveur. La volonté de tout donner.

    Peu après ce perfectionnement en art de la tromperie et de la manipulation des divers jeux pour enfants et des ustensiles de cirque, sa mère quitta la troupe, pour rejoindre les Yakuza, dont elle faisait partie avant son entrée au Cabaret Noctem. Elle avait terminé sa mission dans les pays de l'Est, et retrouvait sa terre natale. Joke la suivit. L'ennui qu'il ressentait à voir toujours les mêmes personnes le frustrait terriblement, et cela faisait des mois qu'il ne se sentait plus à sa place. Il devait avoir environ dix ans à cette époque là. Et déjà ses yeux dégageaient cette aura malsaine, menteuse et fourbe. Une petite incarnation de la ruse.

    Arrivés là bas, le petit Joke s'est rendu compte qu'il quittait un ghetto pour un autre. Les bas fonds de l'immense cité de Tokyo étaient même pires que chez eux. Mais forcément, vu la faible chance de survie des gens là bas, c'était beaucoup plus intéressant, sanglant et dangereux. Les premières graines de la démentielle folie de Joke étaient implantées en lui, il n'y avait plus qu'à les faire germer.

    Et cela ne tarda pas. Il devint, au bout de plusieurs années, un tueur à gage assez renommé dans le milieu de la mafia. Le seul à tuer avec des cartes à jouer, tranchantes comme des rasoirs. Elles se plantaient sur votre jugulaire, et tout soin devenait impossible à pratiquer. Le sang coulait trop vite, trop fort. Un meurtre silencieux, et ô combien violent quand Lunarfang lançait plus de la moitié de son paquet. Des cisailles partout, des plaies béantes et des borborygmes d'agonie s'échappant des corps mutilés, avant leurs derniers soupirs. Ceci dit, il eut aussi le droit à un drastique entraînement à la maîtrise des armes blanches, mains nues et armes à feu pour éviter de devoir utiliser toujours la même méthode. Ce qui ne l'empêchait pas de laisser sa petite signature perso. Une carte, l'as de coeur, figurant dans ses préférées.

    Au bout de deux ans de travail cependant, la police japonaise finit par le retrouver. Grâce aux influences des mafieux dans le pays, il échappa à la peine capitale, et écopa de la perpétuité.

    Ce qui se passa en prison, nous le passerons sous silence. Nous saurons juste qu'après avoir simulé sa mort auprès de ses confrères Yakuza, il s'évada de prison (non sans difficulté et avec une aide extérieure, et tenta tant bien que mal une réinsertion dans la société), et se reconvertit. Il redevint tueur à gages, à l'âge de 28 ans, mais en free lance, sans le moindre patron.

[/color]




Vous le joueur




  • Votre age IRL 18 piges.
  • Quel est le nom du personnage de votre avatar: Joker Hisoka
  • Comment avez vous connu le forum? Brother.
  • Première impression? AAAAH LA CHATBOX BUG.
  • Des suggestions pour l'améliorer? Non, je l'ai fait avant ma fiche XD
  • Avez vous lu le règlement? Validé par la fana de sucettes au citron


[/size]


Dernière édition par Lunarfang Einzbern le Lun 11 Juil - 3:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Lunarfang ~ Joke.   Lun 11 Juil - 2:11

Bon ben pour le moment, je ne dirais rien sur le nombre de ligne, l'orthographe et les choses dans ce genre. Il y a de fortes chances que l'histoire soit du même niveau donc je ne me fait pas trop de soucis à propos de ta validation.

Si tout le mode avait une telle fiche je servirais à rien moi...
Préviens juste lorsque tu auras finit que je puisse venir voir.
Revenir en haut Aller en bas
Lunarfang Einzbern

avatar

Messages : 17
Date d'inscription : 09/07/2011

Feuille de personnage
Âge virtuel: 28
Style de Survie: En Manipulateur

MessageSujet: Re: Lunarfang ~ Joke.   Lun 11 Juil - 3:22

Voilà, fini.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Lunarfang ~ Joke.   Lun 11 Juil - 3:24

Mmmm... ça me va, je te valide.
Il te faut juste une seconde validation maintenant
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Lunarfang ~ Joke.   Lun 11 Juil - 15:05

Et seconde validation de ma part !
Hell-come parmis nous Lunar' !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lunarfang ~ Joke.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lunarfang ~ Joke.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» haiti: an international joke getting more and more so!!!
» Stu une criss de joke ???????
» Tit joke plate
» joke d'oiseau
» Bill Clinton, G. W. Bush & the U.N. Fighting Corruption in Haiti - no joke!‏

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Hors RP :: Matricule des Victimes :: Les Civils-
Sauter vers: